Aller au contenu

Melopée

Membre
  • Compteur de contenus

    108
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

107 Excellent

À propos de Melopée

  • Rang
    Habitué

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    Dans la cuisine de Thursday Next

photo

  • Interests
    informatique, films, séries

Visiteurs récents du profil

56 visualisations du profil
  1. [texte et musique] Alaouet

    Sacré hector ! Ni une, ni deux, ni Troie pour rebondir. Ou plutôt si : Homère, plus que Vigny, Du Bellay, Verlaine ou Racine ! Merci pour ce soutien à la cause d'Hélène et Pénélope, sœurs mythique de toutes les Jeanne . (Je me demande....j'ai en réserve un jeu, qui devrait te convenir à merveille)
  2. [jeu] Un mot...Une image

    BIGOUDI
  3. [jeu] Un mot...Une image

    CARRÉ
  4. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    Un je ne sais quoi d'épicé dans ce poivre et sel.
  5. [texte et musique] Alaouet

    Arf, on dirait du Alaouet ! Je ne le déplore guère car ce n'est pas pour me déplaire ! Merci pour lui. :-) Et son côté poétique aura-t-il l'heur de te plaire ? Jeanne Poésie Jeanne aimait écouter le soir, le son du cor au fond des bois Mais elle n’y restait jamais tard, elle avait peur d’attraper froid Une fois de retour au château, elle faisait couler un bain chaud Et s’y perdait pendant des heures, regardant flotter ses humeurs Jeanne entendait au gré du vent des serpents siffler sur sa tête Elle trouvait ce son enivrant, tel un parfum qui vous entête Alors certains après-midi, à l’heure où le corps s’alanguit Dans la tiédeur de son lit, elle laissait flotter ses envies Lorsque montaient les sanglots longs et monotones des violons Jeanne quelle que soit la saison, trouvait parfois le temps trop long Alors soucieuse de se distraire, elle marchait au bord de la mer Faisant les cents pas sur la grève, en regardant flotter ses rêves Jeanne rêvait souvent comme Ulysse de pouvoir faire un beau voyage Mais sa vie n’était que prémisses, à peine l’esquisse d’une image Lors pour changer de paysages, elle collait ses yeux aux nuages Et se réfugiait dans l’abstrait, regardant flotter ses regrets
  6. [jeu] Un mot...Une image

    Et en synthèse entre jeux tu te débrouilles pas trop mal, faut bien le reconnaître !
  7. [jeu] Un mot...Une image

    L'arbre à chat est pour frimouss; je présume ? Hector étant fâché avec l'obligation de faire un choix pour un mot clé (ce qui évoque sans doute trop le verrouillage ), le mot en jeu est donc POUSSE .
  8. [jeu] Un mot...Une image

    Ah hector tu mérites bien le mot Animateur ! je tente une synthèse entre arbre, coco , fesse et même couleur brique ! Pousse
  9. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    Rêve du Québec ? Oui, oui, j'aimerai rencontrer Roy Dupuis et poutine (celle qui se mange !) lol
  10. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    Boursouflé d'orgueil, double zéro couru acheter une Aston Martin. Malheur ! sa bourse n’additionnait que zéro sur zéro ! Chez zoulou, on se fait doubler en beauté !
  11. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    Zéro est furieux. Toujours le dernier. Il rêve de se marier avec 1. Ou pourquoi pas avec 2 ? .......
  12. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    Oups Juju ! frimouss a donné le 8. Tu dois donner une phrase commençant par 9 (Nouvelle règle pour ce jeu) : 1 à 0 puis A à Z
  13. [jeu] Un mot...Une image

    Bienvenue Juju BROCHETTES
  14. [texte et musique] Alaouet

    Merci d'avoir écouté. Voilà les paroles : Depuis six mois que Marcel fréquentait Andrée, pas une seule fois, il n’avait pu la décider Elle lui disait : chéri, je t’en prie, reste sage, n’insiste pas, je n’le ferai pas avant l’mariage Il essayait de la prendre par les sentiments : Je t’en supplie, c’est vraiment un besoin pressant Mais elle, refusant de céder à son chantage, lui répondait : Je n’le ferai pas avant l’mariage En attendant, il s’débrouillait comme il pouvait, mais faire ça seul, on peut pas dire qu’ça lui plaisait Ça lui f’sait honte, il ressentait presque un blocage, et puis à force, il craignait de s’faire un claquage Au bout d’un temps, ça lui donna de tels complexes que discrètement, il rendit visite à son ex Elle fut tellement heureuse de revoir son visage, qu’pour lui prouver, elle mît tout son cœur à l’ouvrage Mais lorsqu’ensuite, il retourna à la maison, immédiatement Andrée sut qu’ça n’tournait pas rond Car sur sa chemise, y’avait une trace de maquillage, alors furieuse, elle lui fit une scène de ménage Espèce de mufle, ne retourne plus jamais chez elle, j’p’réfère encore que t’aille voir des professionnelles Je te préviens qu’au prochain de tes dérapages, tu n’auras plus qu’à aller faire tes bagages Un jour de juin, pour voir enfin l’bout du tunnel, n’y tenant plus, il la mena devant l’autel À peine mariés, elle lui lança d’un air sauvage : maintenant chéri, tu peux me réduire en esclavage Dès qu’ils rentrèrent, elle lui baissa son pantalon, le dépouilla de sa chemise et d’son caleçon Jusqu’à présent, elle qui s’était montrée si sage semblait soudain prête à subir tous les outrages Ô mon amour, que tu es beau, nu comme un ver, Ô mon chéri, oui, maintenant ! je veux le fer ! Et toute la nuit, et sans le moindre prélavage, d’un air ravi, elle fit enfin son repassage
  15. [jeu] Causons en chiffre et lettre

    6 fois au moins, j'ai connu ce piège de la page trompeuse ! Bienvenue au club, Peterpan
×